Groupe CENTURY 21 Duprat Donnesse en région AQUITAINE

Le tour immobilier du Bassin d’Arcachon par les agences Century 21

Publiée le 01/12/2020
Le marché immobilier de l’ancien résiste en France malgré les événements liés à la Covid-19 et ce après une année exceptionnelle où plus d’un million de transactions ont été réalisées en 2019. Il en est de même sur le Bassin d’Arcachon où l’activité immobilière a été en dents de scie avec un fort pic d’activités au déconfinement de Mai.

 

Le tour immobilier du Bassin d’Arcachon par les agences Century 21

Le marché immobilier de l’ancien résiste en France malgré les événements liés à la Covid-19 et ce après une année exceptionnelle où plus d’un million de transactions ont été réalisées en 2019. Il en est de même sur le Bassin d’Arcachon où l’activité immobilière a été en dents de scie avec un fort pic d’activités au déconfinement de Mai. L’immobilier neuf quant à lui est en chute libre, la raison ? la course aux municipales du mois de mars avaient mis un coup d’arrêt sur les permis de construire dès la fin 2019. Décryptage :

la depeche du bassin 1277 du 19 novembre 2020 au 25 novembre 2020 

Arcachon par Benoit VanPoulle, Directeur CENTURY 21 Van Poulle & Associés 77 cours Héricart de Thury 33120 ARCACHON 05.56.66.71.78.

Le marché de l’immobilier sur Arcachon est en constante évolution et la tendance des prix reste à la hausse avant ce nouveau confinement.

Les prix actuels du marché peuvent se répartir comme suit :

Côté Bassin, plutôt et résolument des résidences secondaires, des appartements « pied à terre », des villas en seconde ou troisième ligne offrant une vue sur mer ou à défaut une proximité plage, moyennant 8.000€ à 10.000€ le mètre carré.

Sur les hauteurs d’Arcachon, côté familial et résidentiel à titre principal, découverte de la vile d’Hiver avec ses somptueuses et extravagantes villas second empire ou art déco se monnayant à un prix médian de 7.000€ le mètre carré.

Le quartier des Abatilles n’est pas en reste avec comme atout majeur son cadre de vie et la qualité de son environnement boisé, affectionné par les familles bordelaises, avec une moyenne de 5.800€ le mètre carré.

Même si la moyenne d’âge reste élevée sur la commune, Arcachon voit ces derniers temps la courbe de ses résidents s’inverser. L’effet confinement y est pour beaucoup !

Ainsi, en 2020, Arcachon a revu son nombre d’acquéreurs en résidence secondaire augmenter. La provenance de nos acquéreurs se répartissent comme suit : 5% issus du Sud Bassin, 25% du département de la Gironde et enfin, 70% de ces nouveaux arrivants hors de la Nouvelle Aquitaine.

Arcachon reste donc résolument une station balnéaire attractive.

 

La Teste-de-Buch / Cazaux par Marion Duprat et Vincent Donnesse, Directeurs associés CENTURY 21 Duprat Donnesse 2 rue du 14 Juillet 33260 LA TESTE DE BUCH 05.56.66.40.66

A retrouver directement sur notre site internet www.century21-addi-la-teste.com ici

 

Gujan-Mestras / Le Teich par Marion Duprat et Vincent Donnesse, Directeurs associés CENTURY 21 Duprat Donnesse 54 cours de Verdun 33470 GUJAN-MESTRAS 05.57.15.19.09

A retrouver directement sur notre site internet www.century21-addi-gujan.com ici

 

Biganos par Arnaud Kesteman, Directeur CENTURY 21 Access Immobilier 109 boulevard de la Côte d’Argent 33380 BIGANOS 05.57.17.00.45

Les prix de vente se maintiennent sur le cœur Bassin où nous avons ressenti après le confinement une plus forte attractivité pour les communes d’Audenge et Mios. Le nouveau centre-ville de Biganos commence à se dessiner et les vendeurs le savent, pour autant les prix n’ont pas augmenté en 2020 sur la commune. Seule ombre au tableau depuis le premier déconfinement, les conditions d’accès aux prêts immobiliers qui se durcissent, les banques ont du mal à prêter aux primo-accédants qui n’ont pas d’apport.

 

Andernos par Charlotte Delpech, Directrice CENTURY 21 Immobellevue 124 boulevard de la République 33510 ANDERNOS-LES BAINS 05.56.82.36.11

Revenons ensemble chronologiquement les 4 phases de l’année 2020, liées à cette pandémie qui a très fortement impacté notre profession.

Le premier trimestre, le calme avant la tempête ! le marché est stable et nos clients acheteurs ont en moyenne plus de 60 ans et sont à la recherche d’une résidence principale.

Le deuxième trimestre, l’œil du cyclone ! tout est à l’arrêt… plus de clients, plus de ventes… mais on sent que la région intéresse et que le marché va repartir lors du déconfinement.

Le troisième trimestre, une cascade de contacts comme prévu, mais les clients ont changé. Les retraités ont laissé leur place aux actifs de CSP élevées de 50 ans en moyenne qui souhaitent acheter sur le Bassin d’Arcachon en résidence secondaire.

Le quatrième trimestre, nous voilà reconfiné… mais nous pouvons continuer notre mission et les clients sont en rendez-vous dans la continuité du trimestre précédent.

 En résumé :     

-nos acheteurs ont perdu 10 ans, par conséquent ce sont principalement des actifs ;

-Ils investissent plus dans leur résidence secondaire et/ou pour du placement dans de la maison individuelle ;

-les prix des maisons individuelles ont légèrement augmenté, on note une évolution de 3% sur la période, en revanche le prix des appartements reste stable car moins de demande.

edito immobilier la depeche du bassin d arcachon                              

 

 

Interviews réalisées pour les cahiers de la Dépêche le 09/11/2020. www.ladepechedubassin.fr 

Notre actualité