Groupe CENTURY 21 Duprat Donnesse en région AQUITAINE

Prix de l’immobilier sur le Bassin d’Arcachon

Publiée le 15/10/2019

 

La Dépeche du Bassin, unique hebdomadaire d'actualité du Bassin d'Arcachon, édite deux éditions spéciales par an consacrées à l'immobilier et l'habitat. C'est ainsi que vous pourrez retrouver dans Les Cahiers de La Dépêche du Bassin de Novembre 2019, page 2 et 3, les agents immobiliers de référence pour parler du marché et des prix en local. Century 21 acteur au coeur de la cité fait le bilan immobilier du Bassin d'Arcachon de l'année 2019.

 

Le tour immobilier du Bassin d’Arcachon par les agences Century 21.

Jamais le marché immobilier de l’ancien n’a été aussi florissant en France avec plus d’un million de transactions réalisées en 2019. Ce dynamisme exceptionnel n’échappe pas au Bassin d’Arcachon ou l’activité a progressé de 12% entre le 3e trimestre 2018 et le 3e trimestre 2019. Les raisons tiennent principalement à des taux d’intérêt qui continuent de baisser (1,10% sur 20 ans) et l’effet LGV Arcachon-Paris en 3h. Le marché immobilier neuf voit ses prix augmentés de près de 10% notamment grâce à la rareté des programmes immobiliers à venir.

 

prix de l'immobilier bassin d'arcachon

 

Arcachon par Benoit VanPoulle, Directeur CENTURY 21 Van Poulle & Associés 77 cours Héricart de Thury 33120 ARCACHON 05.56.66.71.78.

Le marché de l’immobilier sur Arcachon est en constante évolution et la tendance des prix reste à la hausse ses derniers trimestres.

Les prix actuels du marché peuvent se répartir comme suit :

Côté Bassin, plutôt et résolument des résidences secondaires, des appartements « pied à terre », des villas en seconde ou troisième ligne offrant une vue sur mer ou à défaut une proximité plage, moyennant 8.000€ à 10.000€ le mètre carré.

Sur les hauteurs d’Arcachon, côté familial et résidentiel à titre principal, découverte de la vile d’Hiver avec ses somptueuses et extravagantes villas second empire ou art déco se monnayant à un prix médian de 7.000€ le mètre carré.

Le quartier des Abatilles n’est pas en reste avec comme atout majeur son cadre de vie et la qualité de son environnement boisé, affectionné par les familles bordelaises, avec une moyenne de 5.800€ le mètre carré.

Même si la moyenne d’âge reste élevée sur la commune, Arcachon voit ces derniers temps la courbe de ses résidents s’inverser.

Ainsi, en 2019, Arcachon a accueilli près de 1.000 nouveaux résidents : 30% issus du Sud Bassin, 40% du département de la Gironde et enfin, 25% de ces nouveaux arrivants hors de la Nouvelle Aquitaine.

Arcachon reste donc résolument une zone d’attraction pour la région bordelaise.

 

 

La Teste-de-Buch / Cazaux par Marion Duprat et Vincent Donnesse, Directeurs associés CENTURY 21 Duprat Donnesse 2 rue du 14 Juillet 33260 LA TESTE DE BUCH 05.56.66.40.66 www.century21-addi-la-teste.com

Véritable locomotive économique du Bassin d’Arcachon, La Teste-de-de-Buch conserve son fort dynamisme immobilier avec des prix toujours à la hausse. « En 2015-2016, la maison cœur de cible (3 chambres +garage) était à 280-300.000€, il faut aujourd’hui débourser aux alentours des 370.000€ pour ce type de logement, exprime Vincent Donnesse, on est en moyenne sur une augmentation des prix de 25% avec une pointe à près de 50% pour le quartier des Miquelots ! C’est moins le cas des appartements où la hausse est d’environ 10%. Dans le neuf, il devient de plus en plus difficile d’acquérir un appartement à moins de 4000€ du m². Nos acheteurs sont majoritairement issus du département malgré ce que l’on peut croire ou entendre, souvent attirés par des maisons contemporaines, en 2019 40% de nos ventes ont été faites sur des villas comprises entre 600.000 et 1 million d’euros !

Cazaux continue de séduire, une maison à vendre par notre agence le reste rarement plus d’un mois. Du fait que les terrains à bâtir se font de plus en plus, les prix sont également en hausse (+10%).

« La demande reste toujours plus forte que l’offre, mais ce n’est pas une raison pour surestimer des biens en prévision d’une hausse importante qui n’arrivera pas » nous confie Marion Duprat.

 

Gujan-Mestras / Le Teich par Marion Duprat et Vincent Donnesse, Directeurs associés CENTURY 21 Duprat Donnesse 54 cours de Verdun 33470 GUJAN-MESTRAS 05.57.15.19.09 www.century21-addi-gujan.com

Année record en nombre de ventes réalisées sur la commune de Gujan-Mestras pour notre agence, Gujan continue de séduire par son dynamisme associatif notamment et par des prix généralement moins élevés que sur La Teste-de-Buch. Sur 2019, nous constatons une hausse modérée de +3% seulement. Deux styles d’habitations opposées représentent 70% de la demande : soit des maisons anciennes à rénover (prix médian à 250.000€) ou à l’inverse des villas récentes, 4 chambres avec piscine (prix médian à 501.000€). L’investissement locatif y est plus présent qu’à La Teste pour les appartements, où nous manquons toujours terriblement de biens à vendre pour satisfaire la demande grandissante.

Les divisions de terrains étant re-maitrisées par la commune, la rareté de terrains à bâtir commence à se faire ressentir. Il devient difficile de trouver un terrain à moins de 200.000€.

Le Teich commence à rattraper Gujan-Mestras au niveau des prix (+7%) mais reste un marché de report notamment pour les primo-accédants et les jeunes ménages.

« L’attractivité des prix et de la qualité de l’offre de ses communes nous annoncent une belle année 2020. Nous avons encore de nombreux acheteurs en fichier à satisfaire » assure Vincent Donnesse

 

Biganos par Arnaud Kesteman, Directeur CENTURY 21 Access Immobilier 109 boulevard de la Côte d’Argent 33380 BIGANOS 05.57.17.00.45

Cœur bassin, pourquoi la hausse des prix de l’immobilier se tasse ? Suite à deux années de hausse importante des prix de vente, on vient à constater un léger recul de la demande en ce début d’année. Est-ce la fin de l’euphorie dont profitent largement les vendeurs ou juste un moment d’accalmie. Il est évidement trop tôt pour le dire. Assurément, tous, vendeurs comme acquéreurs admettent que les prix doivent cesser de grimper pour le bien de ceux, en l’occurrence les ménages aux revenus moyens ou les primo-accédant, qui devront se délocaliser. S’il a fallu en moyenne, 50 jours pour vendre son bien en 2017 et 2018, que l’on soit à Biganos, Mios, Audenge ou Le Teich, le délai de vente s’est rallongé en 2019. Le marché immobilier du Bassin coté Biganos, semble donc s’assagir mais reste à l’abri d’un gros retournement grâce à des fondamentaux de premier ordre : sa qualité de vie et son attrayante position géographique proche de tout et loin de rien. Le chantier du centre-ville de Biganos apporte déjà du dynamisme.

 

 

Andernos par Charlotte Delpech, Directrice CENTURY 21 Immobellevue 124 boulevard de la République 33510 ANDERNOS-LES BAINS 05.56.82.36.11

En 2019, sur le Nord Bassin autour d’Andernos-les-Bains, le marché est resté très dynamique tout au long de l’année. La demande a été et reste tout de même bien plus importante que l’offre ce qui nous donne des ventes rapides !

Il est important de noter une quasi disparition des acheteurs de moins de 35 ans en 2019 à cause de la montée des prix en flèche de 2018 (+12%), cependant le marché s’étant stabilisé, ces « jeunes » acheteurs reviennent enfin vers nous.

D’ailleurs nous notons que la moyenne d’âge de nos acheteurs a baissé, nos retraités sont plus jeunes également, nous passons de 65 ans à 61 ans ! Cette tendance s’est confirmée dès le début d’année.

En 2020, nous pensons que l’activité ne va pas faiblir et que les prix resteront stables.

En revanche nous notons un réel changement de clientèle (plus jeune) car nous avons de plus en plus d’acheteurs encore en activité d’une catégorie socio-professionnelle assez élevée du fait des nouveaux sièges sociaux implanté sur Bordeaux Métropole.